Location

La location de voitures électriques

Le monde change et avec lui de nouveaux défis apparaissent. Avec la multiplication des grandes agglomérations et autres mégalopoles se pose la question des nuisances environnementales. Les rejets de gaz carbonique  des voitures ne sont pas nouvelles, certes, mais les voies de communication et particulièrement le système routier dans le paysage urbain atteint ses limites. La location de voitures électriques propose justement une alternative à cette congestion routière. Tentons de mettre en lumière les tenants et les aboutissants de l’électrique et du système de voiture en libre service.

Réservez gratuitement un essai de la Citroën C Zéro

Une idée attractive

Le modèle de la location pour la voiture électrique peut être une réponse à la saturation des voies de circulation routière. De nombreuses villes cherchent aujourd’hui à mettre en place des voitures électriques en libre service moyennant un abonnement. A La Rochelle, pionnière dans le domaine de l’électrique, la municipalité a fait le pari de cette technologie depuis 1995.  Ainsi, Autoplus propose une location de scooters et de voitures électriques. Le système de voiture électrique en libre service séduit également Paris (Autolib).  

Les obstacles sont nombreux

Le système de voitures électriques à d’autres villes peine à se développer à l’échelle nationale. Des freins culturels existent. La voiture électrique reste toujours considérée comme moins fiable que l’omniprésente voiture à essence. Pour changer la donne, la location de voitures ou scooters électriques doit s’inscrire comme une réalité sur le plan européen et international. En effet, parmi les utilisateurs déclarés du système en libre service, la majorité des clients sont des touristes étrangers.

Fluidifier la circulation urbaine ?

Difficile de changer les mentalités. Alors que la location de voiture se veut une réponse aux enjeux urbains et environnementaux liés à la congestion routière, l’automobiliste regarde ailleurs. C’est que la voiture fait toujours rêver ; et elle est plus que jamais inscrite dans notre vie quotidienne. Face à la suprématie du moteur à explosion, la location, l’électrique, sont vus comme un moyen parmi d’autres pour se déplacer et non comme « LA » solution.

Soutiens des pouvoirs publics

Le challenge consiste à rendre la location de véhicule électrique attrayante pour l’utilisateur. Notamment en subventionnant, par exemple, cette activité ou en pénalisant la location de voiture polluante en ville. Une ressource fiscale supplémentaire pour les décideurs politiques qui permettrait de faire rejoindre les intérêts des pouvoirs publics (moins de pollution, moins d’embouteillages), de l’entreprise (fluidité des réseaux routiers) et de l’utilisateur (prix faible, facilité d’utilisation, respect de l’environnement).

C’est à ce prix-là que l’on pourra mettre en place concrètement la location de voiture électrique dans nos villes.

Annonces idlead
A découvrir

Les collectivités locales et l'Etat

Les collectivités locales et l'Etat

En 2011, les collectivités locales forment les principaux clients de la voiture...

Les grandes entreprises

Les grandes entreprises

Les flottes d’entreprises, à côté des commandes enregistrées par les ...

L'autopartage

L'autopartage

Malgré la crise de l’industrie automobile (2008) et les conséquences sur la...

Voiture électrique d'occasion

Voiture électrique d'occasion

Aujourd’hui, le marché de la voiture électrique d’occasion est toujours au...

Annonces idlead